3 pièges à éviter pour ne pas se retrouver isolé

Retrouver-lien-social
Si on prend un petit moment pour prendre un peu de recul sur le couple en général, on peut se rendre compte comme il est facile de se couper du monde.

Seuls au monde

C’est un principe tout a fait naturel car quand on se met en couple, on est tout simplement super bien et notre compagne nous suffit largement, on a souvent besoin de rien d’autre.
On est à la maison dans son petit cocon douillet et on n’a en définitive pas besoin des autres.
Et c’est souvent une erreur que l’on paie à un moment où un autre.
Ce bien être dans le couple, c’est souvent ce qui pousse de nombreuses personnes à moins voir ses proches. Les années passent et quand on ne fait pas l’effort de prendre des nouvelles, de lancer des invitations, les relations s’étiolent petit à petit. C’est aussi un phénomène qui peut s’accentuer encore plus avec l’arrivée des enfants.
Beaucoup de parents deviennent complètement handicapés dès qu’ils ont un enfant. Il ne sortent plus, ne savent plus rien faire parce qu’il y a un bébé à gérer. Donc, la solution de facilité, consiste à rester chez soi. On est bien chez soi !
couple photo
Malheureusement, si vous êtes dans ce cas et qu’un beau jour vous subissez un divorce, vous pouvez vous retrouver très rapidement assez seul et isolé. Et c’est par contre le moment où vous avez surement le plus besoin de soutien et de votre entourage. Par ce que vous n’avez pas vu vos proches assez souvent, vous ne vous sentez pas à l’aise de les appeler. Vous n’osez pas. Votre petite voix intérieure vous averti (faussement) que c’est peine perdue » que vous ne serez pas bien reçu.
Mais il y a encore un autre cas de figure qui est surement encore plus difficile à vivre.
Vous pouvez aussi être en couple et, où vous ne vous êtes pas du tout retrouvé isolé de vos amis. Vous avez toujours vu du monde, entretenu les relations mais au moment de la séparation, de manière assez étrange, vous avez le sentiment que quasi tous vos amis font silence. Ils ont disparu, ou pire ils ont pris le parti de votre ex et là c’est la trahison. C’est le drame !
 Cette situation peut être bien difficile à gérer émotionnellement mais aussi dans la tête.
Nous allons voir maintenant quelle attitude vous devez éviter dans ce genre de situation. Et comment se sortir de cette position délicate.
lonely man photo

L’isolation est dangereuse

Tout d’abord, il faut admettre que l’isolation n’est pas bonne quand on subit une séparation. Quand on fait le choix de la séparation par contre, on n’est rarement isolé car on est plutôt dans l’action, dans le mouvement. C’est une attitude pro active qui nous drive et donc il n’y a pas, dans la plupart des cas, de repli sur soi. On reste au contact de nos proches, on communique et on explique les choses. On n’est pas abattu.
Par contre, lorsque vous êtes seul ou que les amis semblent vous lâcher, c’est plus difficile. Cela peut même engendrer des blessures profondes. Déception, tristesse, incompréhension, colère…
Et puis c’est la spirale descendante, on rumine, on prête des mauvaises intentions aux autres et on se replie encore plus sur soi-même.
C’est clairement un cycle qui peut mener à la dépression. Si c’est votre cas, vous vous devez de réagir, il y a urgence à enrayer le mécanisme.

3 comportements à éviter

L’immobilisme

han solo photo

Le premier danger qu’il faut enrayer c’est celui de l’inertie. Rester planté sur place ne vous fera jamais décoller. Bouger, se mettre en mouvement s’accompagne d’une prise de décision, d’un acte volontaire. Si vous ne décidez pas d’avancer, de vous mettre en marche, rien ne se passera.

Même si vous êtes invité à sortir, à bouger avec des proches, vous ne ferez que subir les circonstances et ne profiterez pas des moments. Vous serez aussi de mauvaise compagnie la plupart du temps.
Et si vous êtes de mauvaise compagnie, on ne vous appellera pas pour renouveler l’expérience.

Le manque d’initiative

Le danger suivant c’est de ne pas contacter vos proches et cela, même si vous avez coupé les ponts avec eux depuis des années. Le temps est passé et la vie a continué son bonhomme de chemin mais il n’est jamais trop tard pour rattraper le temps. Il n’est jamais trop tard pour commencer à faire quelque chose de bon ou de bien. Il n’y a d’ailleurs aucune raison que vous soyez rejeté. Très souvent, nous bloquons parce que dans notre tête nous créons des scénarios complètement défaitistes pour nous donner des excuses pour ne pas agir.
phone booth photo
Je me souviens il y a quelques temps j’ai coaché un papa divorcé qui avait coupé les ponts avec sa famille parce qu’elle ne s’entendait pas du tout avec sa femme. Il a fait un choix à l’époque et il se retrouvait dans une situation très esseulée suite à sa séparation. Je lui ai tout simplement dit que sa famille restait sa famille et que c’était dans les coups durs qu’elle avait toute sa place. C’est dans ce genre de moment qu’elle se devait de fonctionner.
Je lui ai dit : « si tes parents t’aiment, ils te tendront les bras et vous allez vous réconcilier. C’est le moment où jamais. Si tu ne les appelles pas, tu ne le sauras jamais, il n’y a pas de meilleur moment qu’aujourd’hui ».
Il n’avait en somme rien à perdre.
Et il a pris son courage à deux mains, il a appelé ses parents et il s’est aperçu que j’avais raison. Ses parents l’ont accueilli à bras ouverts. Il lui a fallu un vrai courage, j’insiste, pour déjouer les idées qu’ils s’était créée dans sa tête.
Tout seul.
Et nous sommes tous comme cela.
Mais rien n’est impossible, on peut retourner bien des situations qui nous semblent vouées dès le départ à l’échec.

Prêter à vos proches de mauvaises intentions

Ensuite, le troisième danger est que nous prêtons trop souvent de mauvaises intentions aux gens.
Mais quand on y regarde de plus prêt, on peut constater que nous n’avons pas fait spécialement d’effort pour communiquer vers eux. Pas d’efforts pour aller vers les autres, à leur rencontre et par conséquent, nos proches ne savent pas réellement ce qui se passent dans notre vie et comment nous nous sentons. Ils ne savent pas que nous avons besoin d’aide. Et très bizarrement, nous leur en voulons parce que nous pensons que… nous pensons à leur place sans leur laisser l’opportunité de nous dire ce qu’ils pensent.
Lorsque les amis proches penchent pour votre ex c’est très souvent par ce que vous n’avez pas fait l’effort d’aller vers eux. Et vous constatez que votre ex a fait ce petit effort et que, comme vous vous êtes replié sur vous mêmes, vous ne « donnez pas envie » que l’on vienne vers vous.
Vous devez remettre un peu d’équilibre dans cette situation et c’est de votre responsabilité. N’attendez pas que les autres le fassent à votre place.
C’est votre attitude qui va faire la différence.
Ouvrez vous aux autres, ne leur prêtez pas de mauvaises intentions et appelez vos proches (même si cela fait longtemps que vous ne vous êtes pas vu).
share photo
Alors attention tout de même à ne pas arriver avec de gros sabots quand vous n’avez pas vu un ami depuis longtemps. Ne balancez pas tout sur votre situation directement. Prenez le temps de vous intéresser à lui et de prendre de ses nouvelles. Le mieux c’est de prendre rendez vous pour sortir, allez boire un verre. Allez vers l’extérieur pour ne pas rester coincé chez vous et ruminer. Au cour de ce rendez-vous, vous aurez tout loisir de partager votre situation et vos besoins. C’est beaucoup plus naturel de cette manière.
Par contre, si une fois que vous vous êtes ouvert à vos proches et qu’ils semblent toujours « préférer » votre ex, vous avez toujours le choix de faire du ménage.
Mais ça c’est vous qui voyez !

L’essentiel pour retrouver du lien social

Alors pour résumer ce que nous avons vu pour retrouver du lien social après le divorce, vous avez 3 attitudes essentielles à respecter :
  1. Adopter une attitude d’ouverture pour aller de l’avant et ne pas rester bloqué sur place et au finale vous isoler tout seul. Vous devez le vouloir et vous devez le faire. On commence dans la tête et on fini par des actions pour résumer de manière simple.
  2. Ensuite, Vous devez contacter vos proches régulièrement. Soyez celui que appelle et qui prend des nouvelles. N’attendez pas quelque chose qui n’arrivera pas, faite le (Just Do It), provoquez le vous même. Et même si de l’eau à coulé sous les ponts depuis la dernière fois que vous avez été en contact. Ce n’est pas grave, rassurez vous.
  3. Ne pas se faire des films ou des scénarios catastrophe dans votre tête en prêtant de mauvaises intentions à vos proches. Vous devez communiquer et partager avec eux votre situation, vos besoins, vos peurs. Ouvrez vous et vous verrez que les autres s’ouvriront à vous en retour.

smile photo

Alors c’est vrai, ce n’est pas toujours évident à faire, je le sais mais je l’ai vu et je l’ai aussi vécu. Rester dans son coin tout seul à en vouloir au monde entier c’est très facile et ça ne demande aucun effort et aucun courage particulier.
En revanche, se bouger, appeler nos proches et partager nos souffrances, ça c’est un acte courageux et cela nous fait sortir de notre zone de confiance.
C’est souvent contré par notre égo, nos fausses croyances car nous n’aimons surtout pas nous montrer sous nos mauvais jours à nos proches. On préfère la vie idyllique et romancée, celle que l’on partage sur les réseaux sociaux mais les proches sont là pour les coups durs.
Ils sont fait pour ça.
Sinon ils ne servent à rien. Je vous laisse méditer sur ces trois points et je vous dis à bientôt pour un nouvel article.

4 Commentaires

  1. Franck

    Comment faire quand l’essentiel de nos proches font partie de la famille de notre ex et qui comme par hasard ne vous connaissent plus , difficile de retrouver un lien social dans mon cas étant déjà par nature renfermé j’ai perdu tout mes repères et à par mes enfants je n’ai plus rien pour me raccrocher à la vie

    1. svs

      Bonjour,
      Je suis dans le même cas que Franck, étant en plus dans la région de madame, aucune connaissance autre que celle de madame, de nature ultra timide et réservé, seul les week end avec les enfants sont joyeux… Comment réussir a créer des relations d’amitié a presque 40 ans.

  2. Seb

    Bonjour,

    Avec le recul , 2 ans et demi, je constate qu’il est difficile de conserver tous ses amis.

    Il y a ceux qui se sentent obliger de faire un choix ( alors qu’on ne leur a rien demandé ! )

    Au contraire, il y a ceux qui, pour ne pas faire de choix, ne fréquentent plus ni l’une ni l’autre !

    Enfin il y a les « No way » . Je pense à ce couple d »amis » qui a présenté à mon ex son avocate et meme son nouveau copain ! Après avoir bien contribué à détruire mon couple, ils ont assurés le service après vente … Le tout en croyant bien faire ! Bon, la dame en question a deux enfants de deux pères différents et s’est remarié avec un troisième …

    Il faut essayer de ce reconstruire. Autrement. Sur qu’un homme seul est plus souvent sollicité pour des soirées foot ou boites que des repas dominicaux à la campagne …

    Pas simple !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.