Mon histoire de papa divorcé – Part 1

Papa divorce mon histoire

Après plusieurs crises assez pénibles et humiliantes, mon couple s’est brisé. J’ai décidé de mettre un terme officiellement à la relation qui m’unissait à ma femme. Mettre un terme officiellement à la relation veut tout simplement dire que les mots « rupture », « séparation », « définitive » sont sortis de ma bouche et que ma décision était irréversible.

Dire les choses, ça les rend tout simplement vraies.

Quatre mois après, alors que nous discutions des modalités de notre futur divorce, je reçois contre toute attente la lettre d’assignation en procédure de divorce avec une comparution devant le juge des affaires familiales.
C’est à partir de ce moment là que ma vie a changé et qu’une importante phase de transition a démarré.

 

Découvrez toute mon histoire MAINTENANT

 

Première décision importante : partir de la maison

Ce ne fut pas facile du tout mais au final c'était quand même une évidence. Nous vivions dans un appartement de 80m², un logement social tout neuf,  avec nos deux enfants qui avaient chacun leur chambre. Mon ex-femme étaient en fin de congé parental et j'étais donc le seul à travailler à ce moment là. Je venais de changer de travail et avec ce changement, j'ai pu augmenter mon salaire, ce qui rétrospectivement m'a permis d'assumer mon départ de la maison.

Les raisons de mon départ, alors qu'il n'était pas forcément légitime, compte tenu des circonstances, sont très simples :

  1. Ma futur ex-femme ne pouvait se loger ailleurs, s'assumer financièrement
  2. Mes enfants risquaient de se retrouver à vivre dans une "boîte à sardines"
  3. Je ne pouvais plus supporter sa présence
  4. Je venais de recevoir mon assignation en divorce et voulais prendre la main sur mon destin
A lire :
Découvrez toute mon histoire MAINTENANT

 Recherche appartement lumineux, proche de toutes commodités

Nous étions en Juin et je me suis mis à chercher un appartement très rapidement. J'étais pressé de quitter ce lieu chargé tant de souvenirs magnifiques avec mes enfants mais aussi et surtout avec de souvenirs douloureux. Il parait que l'on a facilement tendance à garder en mémoire le négatif. A ce moment, je faisait pleinement partie de cette catégorie de personne.

J'ai trouvé assez vite un nouveau logement dans le parc locatif privé. A 10 minutes à pied de mon ancien appart. 55 m², au 3ème et dernier étage, sans ascenseur et tout neuf. Premier problème, le loyer de 1000€ qui me paraissait assez cher pour la ville qui n'a rien de bourgeoise et dont le seul attrait reste la proximité de la gare RER. Faute de choix, je prends cet appartement et fin Juillet je suis installé, les enfants ont leur chambre commune avec un lit superposé.

J'ai aménagé leur espace et délimité leur partie de la chambre pour éviter les disputes de territoire. La décoration est sommaire mais mon appartement est fonctionnel. Je me revois encore à pousser marche après marche le vieux lave-linge récupéré de ma grand mère, celui qui ne tombe jamais en panne mais qui pèse une tonne !

Je suis prêt à découvrir la suite de ma vie.

 

Découvrez toute mon histoire MAINTENANT

 

Mes premiers pas avec la justice

On ne peut pas dire que je garderai un bon souvenir de ma première expérience avec le monde des avocats. On parle bien d'un monde différent de celui dans lequel la plupart des gens vit.

Alors que je pensais avoir un accord avec mon ex-femme et me diriger vers une procédure simple, efficace et rapide, c'est 4 ans qu'il m'aura fallu attendre pour être officiellement divorcé. Je reviendrai plus tard sur cette expérience surréaliste.

Pour commencer, il faut le savoir, si un des conjoint à pris avocat et a assigné l'autre en divorce, il est déjà bien trop tard pour avoir un accord et prendre le même avocat. J'ai découvert ce triste constat quand j'ai naïvement appelé l'avocate de mon ex-femme pour lui annonce que nous étions d'accord sur un mode de garde pour les enfants et la répartition des biens. Dans ma tête, tout allait rouler et 6 mois après je pensais être libéré de ce mariage.

 

Première déconvenue. "Non monsieur, il ne m'est pas permis de vous représenter, ma procédure est déjà engagée et vous devez vous trouver un avocat pour vous représenter. Bonne journée ! bip bip bip..."

 

Ce n'était pas cela qui allait m'arrêter. Je brandis les pages jaunes, enfin celles de mon smartphone, et pars à la recherche d'un avocat traitant le divorce proche. Premier critère de recherche : il doit être proche de chez moi. J'en trouve trois. Je les contacte tous et seule une avocate me répond et me propose un rendez-vous. J'avais en tête à ce moment là une fausse idée. L'avocat de banlieue est moins cher que l'avocat parisien. Deuxième déconvenue.

A lire : Mes conseils pour choisir son avocat de divorce

 

Découvrez toute mon histoire MAINTENANT

 

Mon rendez-vous chez l'avocat(e) qui traite le divorce

Ce rendez vous n'était pas très préparé et je voulais juste prendre contacte, voir si le feeling passait et avoir quelques réponses sur la procédure de divorce. Je n'ai pas été déçu !

J'ai commencé par raconter mon histoire, de la séparation à mon départ du foyer jusqu'à la réception de l'assignation en divorce. J'ai ensuite posé mes questions, sachant que j'avais un accord de principe avec mon ex-femme et que je croyais que toute cette procédure serait terminée assez vite. Le personnage en face de moi me semble alors sympathique et plutôt attentionné. J'obtiens les réponses à mes questions. Vient ensuite le point des honoraires.

Pour le conseil, c'est 250€ HT de l'heure. Pour information, on l'a déjà dépassé à ce moment précis. Je reste calme car je sais que c'est le tarif et l'avocate me force la main demande si nous travaillons ensemble sur l'affaire. Si c'est le cas, les honoraires du jour seront compris dans le package "divorce". Je temporise et lui dit que je compte y réfléchir et lui donner ma réponse dans quelques jours, tout en lui faisant le chèque.

Ensuite, ma réflexion a quand même été, je l'avoue, conduite par ce premier chèque de 300€. Pour moi, ça représente une somme et si je devais aller prendre conseil auprès d'un autre avocat, c'était 300€ de perdu tout court. J'entérine donc mon pacte avec le diable mon avocate.

 

Découvrez toute mon histoire MAINTENANT

> Lire mon histoire - partie 2

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager autour de vous aux personnes pour qui cette lecture pourrait faire du bien ou être utile 😉

 

Je vous conseille aussi mon article sur mes conseils pour bien démarrer votre vie de papa divorcé avec ses enfants

Greg / Papa Divorcé

Greg est le créateur du blog Papadivorce.com. Papa de 3 enfants et salarié cadre dans une entreprise du privé à plein temps, il partage avec vous de précieux conseils suite à son divorce en espérant vous aider à traverser cette épreuve et vous rendre la vie plus facile.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *