Quel mode de garde des enfants pour un papa divorcé ?

Mode de gardes des enfants

Le mode de garde des enfants est surement un sujet qui nous rebute le plus en tant que (futur) papa divorcé. Mais il est important de réfléchir à ce qui peut être la moins pire des solutions possibles. Je vous propose un petit retour d’expérience et quelques pistes de réflexions.

Mode de garde des enfants : introduction

Lorsque je me suis séparé de la maman de mes deux premiers enfants, c’est un sujet sur lequel mon ex-femme et moi étions tombé assez rapidement d’accord. Nous avons mis en place d’un commun accord une garde alternée classique. Elle a duré presque trois années avant que je ne prenne une décision difficile et que je demande la garde de mes enfants.

Pour ce mode de garde on est parti bille en tête et on était convaincu que c’était le meilleur choix pour nous et pour les enfants. Ce n’est pas faux mais ce n’est pas vrai non plus.

La garde alternée classique

Quelle est ce mode classique ? C’est tout simplement une semaine sur deux du dimanche soir (le fameux dimanche soir) au dimanche soir. Elle implique que les deux parents s’occupent à part égale (ou presque) de temps des enfants. Et ce mode de garde des enfants n’est applicable que si les deux parents sont d’accord pour le mettre en place mais ce n’est pas tout. Il faut aussi que les deux parents soient suffisamment proche géographiquement de l’école ou l’un de l’autre.

Pour faire simple, si un des parents ne veut pas mettre en place ce mode de garde des enfants, et bien le juge ne forcera pas les parents à mettre en place une garde alternée. C’est souvent au détriment du papa par ailleurs. Si madame ne veut pas, il y a statistiquement un nombre de chance très important pour que celle-ci obtienne la garde.

Egalement, pour la proximité géographique, elle est importante car si vous faites vivre un parcours du combattant tous les matins à vos enfants pour les emmener à l’école, vous ne pourrez pas tenir ce mode de garde.

Mon retour d’expérience

Je dois dire que j’ai commencé avec enthousiasme ce mode de garde « moderne » qui répond aux besoins des enfants et des parents pour maintenir une relation et s’impliquer dans la vie des enfants. Mais force est de constater qu’il faut un équilibre et une harmonie constante entre les deux parents.

En effet, ce qui peut rapidement mettre à mal l’expérience sont les points suivants :

  • Une trop grande différence d’éducation
  • Une trop grande différence financière
  • Une trop grande différence dans l’implication des parents
  • Un parent prend l’autre pour sa béquille personnelle
  • La jalousie d’un parent envers l’autre
  • L’arrivée d’un tiers dans la relation d’un des parent

Je pourrais continuer encore à remplir cette liste.

Alors pourquoi ces différences sont elles un danger pour la garde alternée ?

C’est très simple. Tout élément de rupture de l’équilibre se fera ressentir sur la semaine de l’autre parent. Quand l’équilibre est changeant, les enfants en sont les premiers impactés. Vous en êtes le premier témoin et vous serez le premier à réagir où à en souffrir en compensant tant bien que mal le déséquilibre de l’autre.

Moi, j’ai a peu près vécu tous les éléments de la liste ci-dessus sauf la différence financière. Non pas que je gagnais moins bien ma vie que mon ex, bien au contraire, mais comme je payais une pension alimentaire de 450€, un loyer de 1000€, que les impôts me sabraient (c’est toujours le cas, je vous rassure), et que je devais m’équiper, que je n’avais aucune aide, que je payais mon avocat… Je continue ? Non, vous avez compris 😉

Bref, tout cela réduit à mon salaire est bien ridicule car après abattement de toutes mes charges il me restait moins que madame avec toutes les aides accumulées (CAF, APL, impôts, chômage…) se lever le matin par période. Mais cela ne vaut pas de renier les gros préjugés classiques du papa qui travaille, a un poste à responsabilité et donc est riche par rapport à la maman au foyer qui « survit » tant bien que mal.

Et bien moi, moi je survivais à cette époque et c’est toujours le cas car sans l’aide de ma femme qui m’a aidé à sortit la tête de l’eau, je ne pourrais pas le faire encore aujourd’hui.

Donc vous l’aurez compris, ce mode de garde n’a pas été une expérience positive de mon point de vue car mon ex femme et moi ne sommes pas égaux devant tout un tas de facteur qui font que je n’aurais pas pu prolonger trop longtemps ce mode de garde.

Positivons quand même !

Pour contre balancer mon expérience de ce mode de garde des enfants, je connais plusieurs papa et maman divorcés pour qui cela marche très bien ! Entre gens intelligent, de même éducation et avec des principes ou valeurs communs, tout est possible. Et c’est merveilleux pour les parents et les enfants.

Donc il est nécessaire de donner sa chance à ce mode de garde des enfants car c’est surement votre meilleur chance de garde le contact et de vous impliquer dans la vie de vos enfants après le divorce. Mais soyez vigilant car ce n’est pas un mode de garde magique qui correspond à tout le monde.

Garde alternée V2

Il y a un énorme désavantage à la garde alternée qui peut être évité très simplement. Personnellement, je me suis très vite rendu compte que la plaie numéro un de la garde alternée ou de n’importe quel type de mode de garde d’enfant était liée au weekend. Le weekend se termine toujours trop tôt c’est à dire qu’il faut quoiqu’il arrive respecter l’horaire du dimanche soir 19h00 en ce qui me concerne.

Il y a un moyen simple d’éviter de stopper votre activité du dimanche après midi trop tôt, de faire le rabat joie, de casser l’ambiance et votre moral par la même occasion. Ce moyen c’est de changer la semaine du dimanche au dimanche par une organisation du vendredi au vendredi.

Du coup, fini les dimanche après midi coupés en deux, vous récupérez vos enfants le vendredi après l’école et vous les laissez le vendredi matin suivant. Le changement se fait donc sur la journée du vendredi avec un parent qui amène les enfants le matin et l’autre qui les récupère à la sortie. Vous commencez donc votre semaine par le weekend et c’est pas plus mal, vous pouvez partir directement après l’école et revenir dimanche quand ça vous arrange.

Garde alternée V3

Autre variante qui a été mise en place par un de mes amis. Il s’agit de cumuler 4 jours consécutifs avec les enfants par parents et puis changer à chaque fois. Le parent 1 a les enfants du lundi au vendredi matin et le parent 2 les récupère le vendredi soir jusqu’au mercredi matin suivant donc 4 jours avec le weekend. Le mercredi soir, le parent 2 récupère les enfants et les ramène le dimanche soir au parent 1. Deux semaines se sont écoulées et le roulement reprend à se moment là.

Cette mise en place est un peu moins simple mais elle a l’avantage de raccourcir les périodes sans enfant. L’enfant ne passe pas plus de quatre jours sans voir un de ses parents.

Garde classique

C’est celle qu’on aime le moins ou le plus suivant si vous avez la garde ou non de vos enfants. Un des parents a la garde complète des enfants (tous les jours d’école) et l’autre parent ne voit ses enfant qu’un weekend sur deux (soit 4 jours par mois) et la moitié des vacances scolaires.

L’avantage de ce mode de garde des enfants et qu’il permet au enfant d’être dans une continuité d’éducation. Le parent qui s’occupent des enfants doit tout faire et bien le faire mais c’est normal car cela correspond à une situation sable pour les enfants. Un parent gère l’éducation, l’école et doit s’impliquer tous les jours.

L’autre parent à les miettes et ne sera que le parent des bons moments. 4 jours par mois, autant s’éclater que de se prendre la tête avec ses enfants. Personnellement, je n’ai pas la garde de mes enfants bien que je l’avais demandée. J’aurai souhaité être là pour les devoir, l’école, l’éducation. Mais je dois laisser cela à mon ex femme. J’ai horreur de ne pas m’impliquer mais j’ai du me faire violence.

Ce qui se passe chez maman (en bien ou en mal) et bien, c’est à maman de voir. Je ne peux rien y faire malheureusement.

Mon mode de garde actuel

Cela fait un an que je suis arrivé de faire évoluer le mode de garde classique pour avoir mes enfants plus souvent. J’ai réussi à négocier 4 weekends supplémentaires et une semaine de vacances supplémentaire.

Je suis parti du constat qu’une année sur deux, au sortir des petites vacances scolaires, je pouvais ne pas voir mes enfants pendant 3 semaines. C’est juste et horrible et inimaginable. J’ai donc négocié avec mon ex-femme.

Elle a accepté cet arrangement (sans contre partie si vous vous le demandiez, j’ai laissé l’argent de côté, cela va de soit, ce n’était pas mon but de faire baisser ma pension. Le beurre et l’argent du beurre… j’ai laissé tomber) et nous sommes donc passé sur ce mode en accord avec le JAF. J’ai donc mes enfants, tous les ans le weekend suivant les vacances de Noël, Février, de Pâque et de la Toussaint en plus. Et une année sur deux, j’ai TOUTES (les quinze jours en entier) les vacances de Février ou de Pâque ce qui me permettra une année sur deux d’emmener mes enfants en vacances et de prendre la location qui me convient sans contrainte aucune.

J’espère que cette revue des modes de garde vous permettra de réfléchir à ce que vous pouvez mettre en place de mieux pour vous et vos enfants. Mais aussi de vous montrer que les choses ne sont jamais figées et qu’elles peuvent bouger. Pour preuve, j’ai maintenant mes enfants 15 jours en plus par an pour passer des moments inoubliables avec eux.

Je pense que je n’ai pas fais le tour des modes de garde alors si vous avez une autre expérience que la mienne, ou en connaissez d’autre, partagez la avec nous ! Quel mode de garde avez vous mis en place et est ce que cela vous convient ou non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.