Pourquoi fêter la fête des mères après le divorce

mother-day

C’est sans doute un article qui fera polémique mais je tenais à écrire sur ce sujet. Je sais d’avance que tout le monde ne sera pas d’accord avec cette approche mais qu’à cela ne tienne, je me lance !

Pourquoi je continue de fêter la fête des mères après le divorce ?

Un chemin sinueux

pourquoi feter la fete des meres apres le divorceLors d’un divorce, il y a plusieurs issues relationnelles possibles : le déchirement total, l’entente parfaite (plus rare) et puis tout le reste se situe entre les deux extrêmes. Et c’est sûrement là que la majorité d’entre nous, papas divorcés, nous nous trouvons. J’ai personnellement opté pour tenter de basculer ou d’approcher le plus possible de l’entente parfaire. Même si c’est du domaine de d’irréalisable, du rêve, cela n’empêche pas de prendre le chemin.

Ce chemin est jonché d’embûches, de pièges, de moments où on aura péniblement fait 4 pas en avant pour en un rien de temps faire 50 pas en arrière. Je l’accepte. C’est comme ça et c’est du à la déchirure de la séparation, aux conséquences du divorce et à tout le passif accumulé.

 

L’optimisme avant tout ?

Je pourrai me décrire comme un éternel rêveur, un optimiste invétéré et une part de moi est sûrement comme cela. Cependant, je suis surtout « terre à terre », réaliste. Je suis cartésien, j’aime quand j’ai une explication rationnelle et mon esprit est celui d’un analyste.

Téléchargez maintenant le Guide du Papa divorcé

 

C'est avec ce bagage et mon expérience passée que j'ai changé d'opinion et de fusil d'épaule sur les relations que je devais tenter d'améliorer avec mon ex-femme. Alors, je n'en suis qu'au début d'un long cheminement personnel mais j'ai déjà acquis des victoires personnelles sur mon caractère, sur mon ego. Je me suis amélioré. C'est aussi grâce à une personne en particulier qui m'a ouvert les yeux sur moi-même, mais cela je ne développerai pas ici.

 

optimistic photo

En conclusion, j'ai fait un travail sur moi-même, il n'est pas terminé mais j'ai fait un choix. Et ce choix c'est de ne pas emprunter la voir de facilité qui va me faire basculer vers le déchirement total.

 

Mes motivations

Elles sont simples et je vais commencer très platement par moi. Oui, tu lis bien, ma première motivation c'est moi. J'ai passé deux bonnes années à titiller le déchirement total, par vague et cela ne m'a rien apporté de bon dans ma vie. Bien au contraire, des nuits à ruminer, des colères intérieures très fortes, des punitions bêtement infligées. J'ai beaucoup tendu le bâton pour me faire battre et c'était bien fait pour moi.

pourquoi feter la fete des mères après le divorce

Ensuite, viennent mes enfants qui de part mon élan d'égoïste, de vouloir faire valoir mes droits, ma justice, ont été victimes des répercussions de ces déchirements. Mais depuis que je me suis "calmé", que je fais des efforts, je ne suis plus la source d'effets négatifs pour mes enfants. Ils ne sont plus, par exemple, témoins de prises de bec avec mon ex-femme. C'est important. Par mes efforts, je leur assure un surplus d'harmonie et de sérénité au quotidien.

Pour résumer, je suis plus heureux, mes enfants mois chahutés, ma vie plus sereine.

 

Tout n'est pas rose

Loin de là, bien au contraire. Nous continuons de ne pas être d'accord sur tout un tas de sujets mais je ne me bats plus, plus pour rien, ou plus pour ne récolter que du négatif. C'est une posture volontaire et il m'a fallu du courage dompter mon caractère. De la pratique aussi et de la persévérance car on ne décide pas du jour au lendemain de changer. De se changer.

Je sais très bien que les moments de calme sont temporaire et que le prochain orage est en cours de formation. Mais je me charge soit de le minimiser, soit de repousser son arrivée au maximum. J'agis pro-activement. Enfin, j'essaie, je fais de mon mieux. Et je me sens mieux.

 

Quel est le lien avec la fête des mères ?

Le lien est très simple. Cette date annuelle me rappelle une réalité profonde. Elle me rappelle que quoiqu'il arrive, mon ex-femme reste la maman de mes enfants. Qu'ils n'ont qu'une maman, quelle qu'elle soit, quoi qu'elle fasse et peu importe sa manière d'agir. Elle n'en demeure pas moins leur maman. Et elle sera là, présent dans leur vie et donc dans la mienne très longtemps. Donc je continue la fête des mères après le divorce.

Decouvrez maintenant le Guide du Papa divorcé

 

Il est des moments où il faut savoir être bienveillant ou intelligent. Ou les deux. L'un n'empêche pas l'autre. Depuis maintenant plusieurs années, ma "nouvelle" femme et moi, nous nous cassons la tête pour faire faire à mes deux premiers enfants un cadeau original pour la fête des mères.

Nous fêtons également son anniversaire, car premièrement les enfants sont encore petits pour faire les choses eux mêmes, et ensuite il faut que les enfants gardent ces valeurs, de fêter leur maman quand il le faut, car elle reste leur maman. Même si moi, en tant que papa, considère qu'il y a plein de choses que je ne ferai pas comme elle, (car une ex femme n'est plus une partenaire dans l'éducation quotidienne des enfants, comme j'en ai déjà fait mention dans un autre article), il faut voir plus loin, essayer de passer outre nos différences.

Oui mais...

Les mauvaises langues diront que je tente d'acheter "la paix" et je comprends ce point de vue. Mais il n'en est rien. On n'achète pas la paix avec une oeuvre d'art, un dessin ou un petit cadeau. Non, c'est un moment désintéressé. Les enfants ne sont d'ailleurs pas toujours emballé pour faire ce genre de bricolage. Ils préfèrent "jouer" à autre chose mais cette action a plusieurs vertus et tend à améliorer les choses.

Il s'agit d'en faire plus, être meilleur et aussi éduquer les enfants dans ce sens. Je pense que pour les enfants, même si par moment c'est la corvée, ils sont témoins de cet acte de volonté. Aujourd'hui ils n'en mesurent sans doute pas la portée mais plus tard, ils retrouveront ces objets, sûrement pas tous, mais l'écho placé en eux résonnera à ce moment là plus fort et avec plus de sens.

 

Planter des graines

Je termine par ce proverbe chinois que l'on attribue parfois à Confucius. Il résume tout à fait ma démarche.

Le meilleur moment pour planter un arbre était il y a 20 ans. Le Deuxième meilleur moment est maintenant.

 

root photo

 

Vous avez la possibilité de planter des graines dans le cœur de vos enfants, de vos proches. Vous pouvez choisir le type de graine qui donnera soit un fruit empoisonné et amer, soit un fruit nourrissant et doux. Même si c'est plus difficile de planter des graines positives, qu'il y a plus de travail à effectuer pour en récolter les fruits, si l'attente est plus longue, cela importe peu.

Je sais qu'un jour, sûrement dans plusieurs années, je pourrais en goûter le résultat et que celui-ci sera extraordinaire. Voilà pourquoi je continue de fêter la fête des mères après le divorce.

 

Si vous voulez en savoir plus, je vous invite à découvrir mon guide du papa divorcé où je partage tous les secrets de ma vie de papa divorcé.

Téléchargez maintenant le Guide du Papa divorcé

 

Greg / Papa Divorcé

Greg est le créateur du blog Papadivorce.com. Papa de 3 enfants et salarié cadre dans une entreprise du privé à plein temps, il partage avec vous de précieux conseils suite à son divorce en espérant vous aider à traverser cette épreuve et vous rendre la vie plus facile.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

5 Comments

  1. Seb

    Très bonne analyse Greg ! Comme d’hab …

    Ayant eu confirmation que mon ex préparait, dans mon dos, un petit tour de passe passe juridique visant à essayer de me ponctionner au maximum, j’étais plutôt « mauvais esprit » en ce week-end de fête des mères …

    Ayant le libre choix, par décision du JAF, de mes week-ends de garde, ce n’est donc pas par hasard si j’avais mes filles ce dimanche là … (C’est pas très élégant, je sais, mais que celui qui n’a jamais voulu rendre coup pour coup me jette la première pierre …)

    Après avoir envisagé le choix d’un bouquet d’orties ou de ronces à offrir, et m’êtes fait incendier, à juste titre, par ma propre mère pour mes propos, j’ai finalement coupé un bouquet de jolies fleurs du jardin pour offrir à maman …

    Rien, que le sourire et les étoiles dans les yeux de ma petite dernière avec son bouquet devant le domicile maternel …

    Maintenant c’est à chaque visite qu’elle veut ramener un bouquet pour maman (il ne faut pas exagérer non plus … )

    Tout ça pour dire :

    – les enfants ne sont pour rien dans les c…. des parents et il ne faut par leur enlever ce plaisir.

    – la mère de vos enfants sera toujours leur … mère

    – ils ont parfois besoin d’un peu d’aide pour confectionner des cadeaux (ma dernière a 3 ans ). Et vous le faites pour l’enfant. Pas pour l’ex !

    A méditer !

    Seb

  2. Seb

    J’oubliais juste une chose.

    Il faut bien expliquer le troisième point auprès de l’ex … (du vécu)

    Vous le faites pour l’enfant, pas pour elle …

    Pour ne pas qu’elle s’imagine que vous baisser les bras face à ses attaques juridiques ou que vous avez une idée derrière la tète …

    Désolé, c’est l’enfant qui offre le cadeau. Pas moi !

  3. Seb

    Sincèrement Greg je te renouvelle mes remerciements !

    Pour être honnête, j’ai eu quelques doutes concernant la sincérité de ton blog ou de ton e-book … Mais non, pas de demande de n° de CB ou de référence Paypal !

    Merci car ton vécu, relaté par ton blog ou ton e-book, permet de prendre le recul nécessaire face à une situation qui se complique. Les deux m’ont bien fait cogiter et avancer.

    Désolé si je ne participe pas à ton Facebook mais, mon nom prénom pour un « problème » que je considère comme perso … No way !

    Mes amitiés .

    Seb

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *