Comment choisir son avocat pour une procédure de divorce

tribunal

Le barreau de rattachement

Pour commencer, si vous êtes initiateur de la demande de divorce, le barreau de rattachement de votre avocat ne revêt pas une grande importance. Posez quand même la question de savoir à quelle court de justice il est rattaché. De de fait, vous saurez tout de suite à quel tribunal vous aurez à vous rendre le jour de l’audience.

Au contraire, si vous subissez la procédure, cette information est d’une très grande importance et il faut vous en préoccuper !

Votre avocat doit impérativement être rattaché au barreau du tribunal où la procédure va être traitée. Là, je sens que le pourquoi vous brûle les lèvres 😉

Que se passe t-il si, comme moi vous prenez un avocat rattaché à un autre tribunal ?

 

Découvre les 7 erreurs à ne pas commettre avant de divorcer

 

1 - Votre avocat n'aura pas ses entrées au tribunal

Par conséquence, pour avoir une information en temps et en heure, il vous faudra vous levez tôt. Pire encore, la partie adverse aura toujours l'information avant vous et vous peinerez pour en avoir la confirmation.

Votre avocat passera peut être dans le meilleur des cas par un mandataire affilié à ce tribunal qui lui servira de correspondant. Si c'est le cas, vous devez impérativement obtenir les coordonnées de cette personne qui aura plus facilement accès à votre dossier et pourra répondre à vos questions dans un temps plus raisonnable.

2 - Vous payez les droits d'entrées de votre avocat

Si votre avocat n'a pas de correspondant sur place, il devra payer une sorte de droit d'accès au tribunal. Cela doit avoir un nom particulier mais je ne m'en souviens plus. Ce qu'il est important de savoir c'est que ce sont potentiellement des frais supplémentaires pour vous et que ne ne parlons pas de 50€ mais plutôt de 1000€ !

 

Découvre les 7 erreurs à ne pas commettre avant de divorcer

 

 

Le nombre de dossiers traités par votre avocat

Au premier abord, la question semble un peu bizarre à poser à son avocat mais je vous assure que lorsque je vous aurais partagé mon expérience, elle vous semblera toute légitime. Alors, pourquoi est ce important de savoir combien de dossiers votre avocat traite en même temps ?

Tout simplement parce que cela va vous donner une bonne indication de l'implication que pourra se permettre votre avocat sur votre affaire. Moi, je n'ai pas demandé cette information et au détours d'une petite altercation, mon avocate m'a lancé d'un ton très fier :

Mais je traite 200 dossiers en même temps, comment voulez vous que je m'en souvienne !

Il était bien trop tard pour changer d'avocat en cours de route mais à ce moment là j'ai su pourquoi je devais tout le temps refaire toute l'histoire et rafraîchir la mémoire de mon avocate. Pour faire simple, elle était toujours un peu à la traîne et j'ai toujours eu l'impression que j'étais garant du dossier. J'aurai pu plaider à sa place... presque.

Si vous voulez un niveau d'implication suffisant de la part de votre avocat, renseignez vous sur ce point. Mon avocate avait deux permanences et travaillait sur deux tribunal avec des aller retour incessant. Ne vous trompez pas dans votre choix !

 

Découvrez toute mon histoire MAINTENANT

 

Sa manière de communiquer

Dans cette partie, je désire vous alerter sur les moyens de communication dont vous devez vous assurer du bon fonctionnement. Votre avocat lit-il ses email tous les jours ? Y répond il dans les 24 heures ? Pouvez vous l'appeler au téléphone ? A quel heure est-il disponible pour vous répondre ?

Mon avocate m'a assuré répondre à tous mes messages, que se soit par mail, SMS, téléphone. Je n'ai jamais demandé quand était elle joignable et en combien de temps elle s'engageait à me répondre. Je ne savais pas et celui que ne sait pas à toujours tord.

Ensuite, j''ai passé des jours à tenter de joindre mon avocate, à lui envoyer des messages, restés sans réponses. Et croyez moi, quand vous êtes engagé dans une telle procédure, vous voulez être accompagné à niveau. Surtout au prix où vous payez ses services !

Pour continuer sur mon expérience, mon avocate se justifiait toujours que mes questions étaient incessantes et qu'elles en appelaient d'autres. Ce qui est tout à fait vrai et normal, du fait que j'étais sans réponse et que mon cerveau tentait de répondre tout seul à des questions existentielles.

Exigez un retour à vos messages dans un délai assez court, 48 heures me paraissent raisonnables.

 

Découvre les 7 erreurs à ne pas commettre avant de divorcer

 

La rémunération

Je termine pas ce point qui est très important. Lors de notre premier entretien, j'ai soulevé ce point car je ne roulait pas sur l'or et les frais d'avocat me faisaient très peur. J'avais raison d'avoir peur. Mon avocate m'a parlé de package compris entre 2000€ et 5000€.

Je n'ai pas été vigilent, je n'ai pas demandé d'engagement sur la somme dès le départ et pour terminer j'ai payé plutôt 5000€ que 2000€. Les explications données sur l'écart important entre ces deux sommes venaient du fait que la procédure pourrait se compliquer etc etc bla bla bla bla...

Ce qu'il s'est passé ensuite, c'est que mon avocate m'a facturé à l'acte. Cela veut dire que chaque fois qu'elle écrivait un document ou se rendait au tribunal, une facture associée m'était envoyée pour règlement. Ce n'est pas légal bien que peu attaquable.

Au final, j'ai payé cher, très cher car j'ai changé d'avocat à un certain moment de ma procédure.

Définissez tout de suite le tarif global qui doit être clair et définitif dès votre premier rendez-vous. Autrement, si l'avocat joue au serpent, claquez la porte, allez en trouver un autre. Si c'est 2000€ c'est 2000€ jusqu'à ce que le divorce soit prononcé !

 

Découvre les 7 erreurs à ne pas commettre avant de divorcer

 

Ne vous faites pas enfumer par le tarif horaire qui n'a lieu d'être que pour du conseil ponctuel. Aucunement pour une procédure de divorce.

Merci d'avoir lu cet article. Vous pouvez le partager autour de vous si vous pensez que cela peut aider un de vos proches. N'hésitez pas à le commenter ou bien de me poser vos questions juste en dessous.

 

Découvrez toute mon histoire MAINTENANT

15 Commentaires

  1. Romain

    Je viens de lire votre commentaires pour ma part il est trop tard pour reculer, mais cà fais trois ans que cà traîne et je ne vois plus mes enfants.
    Courrier au juge, courrier au ministre de la justice mais que dal en gros le père a toujours tort et en ce fiche de son opinion même si tu bosses et que tu paie la pension ta tort, tu appelle tes enfants au téléphone ils t’engueule ta tort, tu taie ta encore tort après on se demande pourquoi les Père ont des actes injustifiées (genre ils monte sur les grues etc….) mais bon tout ça pour dire qu’on ce fais bien enfer par notre avocate et notre exfemme.

    1. Bonsoir Romain,
      Je ne connais pas votre cas personnel mais je suis triste de lire que vous ne voyez plus vos enfants. Je vous rejoins sur le fait que les papas ont tort dans tous les cas. Personnellement, quand je me suis présenté devant la juge, j’étais le seul homme dans la salle. J’ai tout de suite eu cette idée dans la tête « t’es mal mon gars ».
      Le système est archaïque et clairement en faveur des mamans, peut importe leur situation et leurs actes.
      Bref, on ne refera pas l’histoire et c’est bien pour cela que je pense qu’il faut trouver un accord et une manière de fonctionner avec l’autre. Ce n’est pas facile mais il faut surmonter la colère, la tristesse, les émotions négatives pour aller de l’avant, se fixer un objectif (positif) et se donner les moyens d’aller le chercher.
      3 ans sans voir vos enfants… je n’ose pas imaginer comme cela doit être difficile. Je vous souhaite bon courage. Vous n’êtes malheureusement pas le seul…
      A bientôt Romain.

  2. Bravo pour votre blog Greg, c’est important pour chacun de trouver du soutien dans ces périodes difficiles. Je me renseigne pour mon beau père, en plein divorce à 55 ans…bon courage à tous les papas et les mamans dans ces situations!

  3. Yaelle

    Merci Greg pour ce blog qui nous permet aussi de connaître « l’envers » du décor (ou plutôt le côté masculin).
    En ce qui concerne la procédure, il est à noter qu’il existe des Maisons du droit et de la Justice un peu partout en France avec des permanences d’avocats et de juristes qui peuvent déjà vous donner un aperçu de ce qui vous attend.
    De plus, beaucoup d’avocats vous reçoivent gratuitement pour le premier rendez-vous. J’en ai rencontré trois gratuitement et j’ai opté pour le dernier qui me correspondait plus et qui semblait me comprendre.
    Je suis aussi en pleine procédure et vous semblez être un papa dévoué, mais, tous ne le sont pas, malheureusement, et beaucoup aussi se comportent comme votre ex femme en s’en prenant aux enfants pour atteindre leur ex.
    Merci encore de votre témoignage

    1. Yaelle, un grand merci à vous pour votre, visite, votre lecture attentionnée et surtout ce feedback très précieux ! Je prends note de vos remarques pour améliorer les infos que je vais continuer à donner. Vous semblez avoir eu de la chance, moi j’ai sorti la CB au premier rendez-vous.
      Bon courage pour votre procédure et pour la suite !

  4. CHAILLE DE NERE

    Merci Greg pour ce retour d’expérience, très intéressant.
    Je suis avocat et votre article m’interpelle à plusieurs niveaux.
    Vous pouvez vous renseigner sur le Droit collaboratif, nouvelle façon de gérer les conflits : ex de lien :
    https://www.facebook.com/AFPDCdtcollaboratif/videos/1075651185816763/
    L’avocat doit être certifié en ce domaine pour pouvoir l’exercer ainsi que l’avocat de l’autre partie.
    Les justiciables peuvent également se renseigner sur cet exercice du droit collaboratif auprès de l’avocat envisagé, pour ceux qui souhaitent ce type d’alternative au procès (autre indice à rajouter sur votre liste 😉 )
    Les divorces en droit collaboratif c’est tout à fait possible.
    En espérant que cette information vous sera utile à vous Greg et à tout ceux qui prendront le temps de lire mon commentaire.
    Bien à vous.
    Dixie

  5. Laplace

    Bonjour,
    Je suis vraiment désolé pour vous ! Bon courage pour la suite.
    Mon expérience est différente (cabinet Jadde Avocats dans le 15ème arrondissement). Je suis un papa qui a obtenu la garde. Mon ex-femme a tenté de me faire passer pour un père violent devant le juge mais ca n’a pas pris ! Mon avocate a bien géré le truc !
    Je suis assez d’accord avec le commentaire de l’avocat qui précède… Votre cas interpelle, il ne faut pas hésiter à faire remonter surtout pour la facturation à l’acte qui n’est pas légale… J’étais pour ma part facturé au forfait avec convention d’honoraires qui m’a été présentée dès le début… Aucun supplément…
    Comme dans chaque profession, il y a de tout !
    Bon courage pour vos enfants !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.