7 choses à savoir avant votre départ du domicile conjugal

Départ du domicile conjugal

Si vous êtes arrivé à envisager votre départ du domicile conjugal, il y a fort à parier que la présence de votre compagne est devenue insupportable et que les moments passés lorsque vous vous rencontrer ne se passent pas bien. Cependant, avant de passer à l’action, il y a plusieurs choses essentielles à mettre en pratique et quelques réflexions à mener.

Pas de décisions spontanées !

Premièrement, votre départ ne doit pas se faire sur un un coup de tête. Si vous le faites de manière spontanée, peut être à la suite d’une énième dispute, vous allez consacrer toute votre énergie à trouver une solution pour quitter physiquement le domicile familial au plus vite et risquez de ne pas penser aux choses importantes. Au final, vous allez peut être même le regretter.

Si vous êtes dans le cadre de l’énervement, de la colère, je vous conseille de vous isoler et d’y réfléchir quand votre sang aura refroidi. Vous allez devoir gérer vos enfants et partir du jour au lendemain sans explication et sans avoir amené les choses n’aura que des conséquences négatives dans votre futur relation avec eux.

Partez au vert, un weekend, parlez en à vos proche (très proches) ou à votre famille. Partagez avec des personnes permettra de faire ressortir des points à régler que vous n’aviez peut être pas pensé jusqu’ici.

 

Découvre les 7 erreurs à ne pas commettre avant de divorcer

 

Définissez un fonctionnement avec votre compagne

Si comme moi, la présence de votre compagne au même endroit était devenu très compliquée à gérer, vous devez trouver un fonctionnement viable. Il devra être respecté jusqu'à votre départ. Il s'agit de gérer les enfants. Qui le fait ? Quand ? Comment ?

Listez vos contraintes et partagez les. Peut être chacun un soir sur deux chacun de vous pourra récupérer les enfants et s'en occuper pendant que l'autre vaque à ses occupations. Répartissez vous les weekends. Dans mon cas, je gérai presque tous les weekends, madame n'était pas la pour s'occuper des enfants.

Vous devez le faire car il s'agit de ne plus avoir de tension en présence des enfants et que ceux ci aient un de ses parents pour s'occuper de lui "normalement". Avec attention et implication.

 

Trouvez un accord sur le mode de garde des enfants

Ensuite, une fois parti, vous ne pourrez pas/plus aller et venir comme bon vous semble dans votre ancien logement. Si vous partez, c'est que ce n'est plus chez vous. Votre futur ex-femme ne s'attendra pas à vous voir débarquer à votre guise pour voir vos enfants de la même manière que vous n'accepteriez pas qu'elle le fasse chez vous.

Ce n'est pas facile à comprendre car votre ancien domicile familiale, c'est chez vous et vous y avez vos repère. Si vous êtes tenté d'agir de la sorte, ne le faites pas. Vous êtes parti, ce n'est plus chez vous. Vous avez maintenant chacun votre indépendance.

De ce fait, il est important d'avoir un accord sur le mode de garde ou vos droits de visite avant votre départ. Si vous n'avez pas d'accord, ne partez pas, vous seriez accusé d'abandon du domicile familial. C'est très important, surtout si vous demandez après la garde des enfants (pleine ou alternée). Faites simple, une semaine sur deux par exemple. Si vous ne pouvez pas accueillir vos enfants chez vous, décider quand vous les prenez, qui va les chercher à l'école etc...

 

Découvre les 7 erreurs à ne pas commettre avant de divorcer

 

Continuez votre participation aux charges

Mettez vous d'accord sur votre participation au budget du domicile conjugal. Vous êtes solidaire. Et cela revient en quelque sorte à commencer à verser une pension alimentaire. Cela vous servira auprès du juge le moment venu pour prouver votre investissement auprès des enfants.

Il est important que cette part soit suffisante pour que les factures et le loyer soient payés au domicile familial mais aussi que vous vous en sortiez avec les charges de votre nouveau logement.

 

Faites vos comptes

Il est important de tout lister afin de savoir si votre projet de départ est viable. Vous aurez ainsi une bonne idée du budget que vous pouvez allouer pour votre futur logement :

  • Gaz / électricité
  • Eau
  • Impôts sur le revenu
  • Impôts locaux
  • Internet
  • Téléphone
  • Assurance habitation
  • Assurance voiture
  • etc...

Une fois cette liste établie, vous pouvez savoir quel type de bien vous pouvez vous permettre de louer. Ne pas oublier d'y inclure votre participation aux frais du domicile familial.

 

Découvre les 7 erreurs à ne pas commettre avant de divorcer

 

Ne partez pas loin !

Surtout si vous voulez la garde alternée de vos enfants. Au delà d'une certaine distance, vous ne pourrez plus vous occuper de vos enfants cad les emmener le matin à l'école, les ramener chez leur maman. Les trajets doivent être réalisable donc restez dans la même ville si possible.

Si vous partez loin pour avoir un logement plus grand afin de permettre à vos enfants d'avoir une chambre, ce n'est pas la bonne solution. Le juge estimera que l'éloignement aura des conséquences négatives dans la vie de vos enfants et vous n'obtiendrez rien.

 

Prenez rendez-vous avec un avocat

Enfin, si ce n'est pas encore fait, prenez un rendez vous avec un avocat. Cela vous permettra d'y voir plus clair. Si vous vivez en concubinage, allez ensemble chez l'avocat et formalisez cet accord. Cela fixera les choses et en cas de manquement, vous pourrez faire valoir vos droits.

Expliquez votre situation et selon votre cas, votre avocat pourra penser à d'autre points importants à régler avant votre départ.

En conclusion, allez-y ensemble et cela permettra en cas d'accord de divorcer à moindre frais et l'avocat vous permettra d'aller dans ce sens. Si ce n'est pas le cas et que vous deviez prendre un avocat en solo, lisez attentivement mes conseils sur le choix de votre avocat et les points à ne pas négliger dans ce choix.

 

Découvre les 7 erreurs à ne pas commettre avant de divorcer

 

Complément

Je n'ai volontairement pas évoqué la gestion des enfants car il fera l'objet d'un article intégral. Il va sans dire que votre communication envers vos enfants doit être claire, comprise et faite au bon moment. Quelques soient les raisons de votre départ, il ne faudra pas laisser de doute pour ne pas que "l'autre" s'y engouffre et le comble à sa sauce. C'est d'un enjeu majeur.

Merci d'avoir lu cet article. Vous pouvez le partager autour de vous si vous pensez que cela peut aider un de vos proches. N'hésitez pas à le commenter ou bien de me poser vos questions juste en dessous.

 

Découvrez toute mon histoire MAINTENANT

2 Commentaires

  1. Quang

    Salut Greg, je souligne aussi un point que j’ai découvert semaine dernière qui peut être intéressant: le cas d’une indivision! J’ai découvert que mon ex-petite amie me trompait et j’ai demandé un partage équitable des charges le temps de la vente de l’appartement (en effet elle ne payait qu’entre 35-40%) Elle a refusé et a préféré s’installer chez sa mère avec ma fille pouvant ainsi voir aisément son nouveau copain. 11 mois plus tard, j’apprend que ne jouissant pas des murs, je dois lui verser un loyer!!! Je précise qu’elle ne paye que 50% du credit + assurance et moi tout le reste. La justice ne prend vraiment pas compte de la moralité…

    1. C’est pour cela que j’ai versé directement une indemnité quand j’ai quitté mon domicile, en fonction de mes capacités et c’est ce que je conseille de faire à tous ceux qui partent du domicile familial. Si ce n’est pas fait, cela peut t’être reproché par un juge.
      Le constat est simple, tu es l’homme, tu paies et tu peux vivre dans ta voiture après, tout le monde s’en fout.
      C’est typiquement le genre de situation où on ne parlera jamais d’égalité des sexes. Les juges vivent encore au 19eme siècle et si tu es jugé par une femme, tu sais que tu perds ton temps et ton argent que tu n’as déjà plus 🙁
      En fait, dans le système judiciaire, c’est soit disant l’intérêt de l’enfant qui est pris en compte mais celui-ci n’est considéré qu’à travers de la maman, ce qui est anormal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.