6 solutions pour garder le contact avec ses enfants

relation-longue-distance

Le problème quand on n’a pas la garde de ses enfants, c’est qu’on ne peut plus disposer du temps comme on le voudrait. Il n’y a plus toutes ces opportunités qui se présentaient d’elles-mêmes, sans effort aucun, pour nouer le contact. Pour avoir une relation avec eux, l’approfondir et la faire murir.

Non, c’est bien plus compliqué quand c’est une semaine sur deux, un weekend sur deux ou pire encore quand c’est uniquement la moitié des vacances scolaire et rien entre deux !

Garder le contact avec ses enfants devient un combat de tous les jours. Un combat qu’on se doit de gagner. Il n’y a pas le choix quand on aime ses enfants plus que tout et qu’on compte jouer notre rôle de parent et pas se débiner.

Alors il y a mille raisons d’avoir peur et j’ai moi-même peur. Peur de perdre le lien, perdre l’influence positive que l’on peut avoir dans l’évolution de nos enfants vers leur destination d’adulte accompli. Peur de voir des orientations prises sans pouvoir avoir droit au chapitre.

Mais aussi peur de devenir insignifiant, un nom au loin, un vague souvenir pour nos enfants. Une personne abstraite qui ne sera plus qu’une obligation à remplir, le temps que nos enfants apprennent à dire « je n’ai pas envie d’aller chez papa ». Peur de perdre nos enfants à tout jamais.

C’est sans doute un brin irrationnel… mais quand même, ça trotte dans la tête.

Loin des yeux… loin du coeur…

Alors il faut se retrousser les manches. Pas le choix. On ne peut pas laisser ce genre de chose arriver. En tout cas pas sans s’être battu corps et âme, pas vrai ? En tout cas, c’est mon point de vue. J’espère que c’est le vôtre également.

Il existe une multitude de façons de garder le contacts avec ses enfants et je vais vous en partager 6 dans quelques instants. Alors il faut un peu se creuser la tête et ne pas se reposer sur ses lauriers. Ce qui marche un temps ne fonctionnera certainement pas tout le temps. Il va falloir se renouveler mais ça, c’est un autre sujet.

distance photo

Les solutions

Elles sont classiques mais parfois ce qui est trivial n’est pas évident pour tout le monde donc je vous ai listé ces solutions. On creusera ensuite le pour et le contre et je vous livrerai mon opinion sur chacune d’elles.

1 – L’appel téléphonique

phone photoC’est le plus évident bien entendu. C’est le moyen le plus simple de rester en contact. Entendre la voix de ses enfants reste quelque chose de magique. Au son de la voix, on sait tout de suite si tout va bien ou s’il y a des tracas. Les petites expressions de nos enfants, les intonations sont des éléments qui nous font du bien.

Attention à ne pas abuser de trop d’appel. Quand les enfants sont petits, ils ne restent pas attentif très longtemps et vous pouvez appeler plus souvent. 5 minutes peuvent suffire pour demander comment ça va, dire combien nous les aimons et que l’on pense à eux.

Plus tard, en grandissant, il faudra être plus attentif. Ne pas trop multiplier les appels et mener les conversations pour leur donner du rythme et de l’intérêt. Il n’y a rien de pire qu’un appel où l’on a finalement pas grand chose à se dire. Dans ce cas, il vaut mieux retourner au schéma précédent des 5 minutes plutôt que de tenir la jambe à son enfant pour rien.

En tout cas, il faudra à la fois parler de vous mais aussi s’intéresser à votre enfant. Il faut donner de vos nouvelles, décrire ce que l’on a fait ou va faire pour aider votre enfant à « s’imaginer » avec vous. Vous devez l’emmener dans votre histoire. A l’inverse, vous devez aussi vous intégrer dans son environnement. S’intéresser à ses activités, ses copains, ce qu’il vit au quotidien.

2 – L’appel en Visio Conférence

Encore plus fort que d’entendre la voix de ses enfants, aujourd’hui il est possible d’associer le son à l’image. Les smartphones permettent tous de faire de la Visio avec des applications comme FaceTime, Skype ou autre. Avec la vidéo, il est plus facile de s’immerger dans l’environnement de l’autre et même de faire participer à distance.

Il m’arrive souvent de faire des appels FaceTime avec mes enfants et on se montre les choses. J’arrive même à « jouer » à distance avec ma fille qui pose le téléphone et prend ses Barbies en me parlant comme si j’étais juste à côté d’elle. N’hésitez pas à demander à voir les choses, c’est l’avantage de la visio et faite de même, sachez provoquer l’intérêt en montrant et interagissant avec votre environnement pour créer le contact réel.

3 – Les SMS

Si vos enfants sont en âges d’avoir un téléphone portable, on prend vite le réflexe d’envoyer des SMS. C’est un élément incontournable des nos moyens « modernes » de communiquer. Personnellement, je n’en suis pas fan. Je trouve que cette manière de communiquer avec les enfants est trop futile. Les messages perdent en sens, ils sont si banals, c’est de la consommation instantanée et je n’y trouve pas mon compte en matière de qualité.

sms photo

J’évite d’en abuser pour ne pas que mon fils trouve normal de recevoir tous les jours des SMS de son pas et qu’il n’y fasse même plus attention. Je l’utilise plus de manière opportuniste. Je vois quelque chose que je peux partager et j’envoie un petit message : tiens j’ai pensé à toi…

Il faut faire attention de ne pas tuer toute communication avec l’abus d’envoi de SMS. Si on se dit tout par texto tout le temps, lorsque l’on s’appelle, il y a moins ou peu de sujets de communication et c’est bien dommage.

Le vrai avantage, par contre, consiste à envoyer des photos et des vidéos. Généralement, elles sont gardées dans le téléphone et elles font office de souvenirs. Vous pouvez témoigner de vos émotions en jouant des poses ou avec des gestuelles particulière pour exprimer plus fortement ce que vous ressentez. Par exemple, faire un cœur ou un pouce levé avec un grand sourire restera plus marqué dans la mémoire qu’un SMS ou l’on aurait juste écrit « Super » ou « Je t’aime ».

A vous d’inventer votre manière d’être et de créer un moyen pertinent qui plaira à votre enfant et le marquera positivement !

4 – La lettre

On arrive pour moi au cœur du sujet pour garder le contact avec ses enfants. Pour moi, il n’y a rien de mieux qu’une lettre. Je vous vois directement lever les yeux au ciel. Quoi ? Une lettre ? Mais on n’est plus au moyen âge !

C’est vrai mais si vous ne le faites pas, vous avez tout faux.

Je m’explique. Une lettre est un objet unique que l’on s’approprie. Il est unique car une lettre ne peut pas ressembler à une autre car elle a un contenu unique. On se l’approprie car on peut la tenir dans sa main, la ranger dans un endroit spécial et cela permet de matérialiser la présence de l’autre. Même si il est loin. Surtout si il est loin.

Personnellement, je me souviens des lettres que j’envoyais à une amoureuse lorsque j’étais en première année de fac et que j’ai gardé près de 15 années. J’ai pu les relire récemment, retrouver et redécouvrir le contenu. Ok, je les ai jetées mais combien de temps après ? Imaginez votre enfant gardant jalousement vos lettres dans un tiroir ou une boîte qu’il chérirait comme un trésor ? Imaginez la fierté dans quelques années de relire les lettres avec votre écriture, vos anecdotes, vos rires et vos larmes !

Bien entendu, il faut en soigner le contenu, ne pas écrire des romans, s’adapter à l’âge de vos enfants. Il faut aussi y joindre des choses ludiques (photos, dessins…) et surement un peu personnaliser le papier (surtout si vous avez une fille). Mais tout cela ne demande pas énormément d’effort. Commencez par là.

sms photo

5 – La carte postale

Et bien non, ce n’est pas du tout la même chose qu’une lettre. Bien entendu, ça y ressemble comme deux goûtes d’eau. Mais la carte postale est moins personnelle, vous n’y raconterez pas votre vie. Vous la sélectionnerez en fonction de l’image et de l’émotion transmise dessus. Ou encore parce que le design plaira à votre enfant et qu’il l’épinglera ou la gardera à portée de vue.

C’est tout de même essentiel car vous visiterez des endroits sans lui. Même si vous ne voyagez pas, vous pouvez acheter des cartes postales de votre ville ou de la région. Elles feront échos aux souvenirs de votre enfant, de ce qu’il connait et qu’il gardera dans son cœur. C’est en somme facile à acheter et à envoyer.

Pas besoin de chichi, un petit mot gentil, une petite histoire ou un dessin et le tour est joué. Une carte postale est toujours reçue avec une excitation particulière. Elle fait plaisir et je vous mets au défi de trouver une personne autour de vous qui n’aime pas recevoir une carte postale !

6 – Le colis surprise

package photo

Alors, qu’est ce que c’est que ce colis surprise ? C’est tout bête mais à fréquence régulière, vous pouvez préparer un colis avec un contenu tout spécialement pensé pour votre enfant. Cela peut peut être des friandises, bonbons… ou encore un jouet ou quelque chose fait de votre main.

Ici, l’intention est de créer une émotion similaire à celle de Noël. L’excitation de déballer un cadeau et de découvrir que l’on a pensé à lui et d’acquérir quelque chose de nouveau. C’est l’éclat de joie suscité par la réception du colis mais aussi de le partager aux autres : « C’est super regarde ce que papa m’a envoyé ! Il a pensé à moi! ».

Il ne faut pas cependant le faire trop fréquemment, une fois par mois est largement suffisant. Le revers de la médaille c’est qu’il ne faudra pas oublier une seule fois si vous instaurer une fréquence particulière. Car vous serez attendu et la déception pourra être à la hauteur de la joie produite en cas d’oubli de votre part.

Résumé des solutions pour garder le contact avec ses enfants

Pour récapituler cet article, pour garder le contact avec ses enfants, vous avez 6 moyens variés pour ne pas laisser votre relation se tarir :

  1. L’appel téléphonique
  2. L’appel visio conférence
  3. Les SMS
  4. La lettre
  5. La carte postale
  6. Le colis surprise

Vous avez tout en main pour arriver à garder le cap et continuer d’être présent dans la vie de votre enfant. Et cela même si il est à plusieurs centaines de kilomètres. Rien n’est facile mais rien n’est impossible.

A vous de jouer !

Pour terminer cet article, je suis certain que vous avez d’autres idées qui pourraient étoffer cette liste. Partagez moi en commentaire ce que vous avez en tête ou ce que vous faite déjà pour garde le contact avec votre enfant.

2 Commentaires

  1. Patrice

    Je n’ai aucunement l’intention de perdre la garde de mon fils, mais dans la mesure où tout ne se passerait pas comme je l’espère, ces informations sont bonnes à prendre. Merci pour cet article.
    Au revoir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *